Il y a quelques mois, nous avons décidé un peu sur un coup de tête avec Anais, de partir ensemble, et de partir aux Philippines. Le voyage absolument no prévu de l’année. Nous sommes parties un peu plus de 15 jours, après avoir assez minutieusement prévue notre itinéraire car partir aux Philippines “à l’arrache”. Laisser moi vous dire que si vous avez un temps impartis. Et bien ce n’est pas l’idée du siècle ~ Les déplacements sont longs et lents, les transports pas nombreux et pas souvent à l’heure. Mieux vaut prévoir afin de ne pas se retrouver bloquer une journée complète.

Nous avions donc défini que nous n’irions pas à Manille. Du tout. Nous avons pris un vol Paris Cebu-Mactan avec escale à Dubai. Au retour nous avions 2 escales. Cebu-Mactan Clark. Clark Dubai. Dubai Paris. L’aller nous à pris en moyenne 14h. Le retour … approximativement 20h. Je vous laisse ajouter au décompte les 4h de TGV vers mes montagnes. Faut que j’arrête de venir travailler le jour d’après mes retours de voyage … encore une fois, c’était pas une bonne idée ~

PANGLAO – BOHOL

Notre voyage a donc commencé sur l’île de Mactan, hébergeant l’aéroport international de Cebu-Mactan. Nous sommes restées 1 nuit puis sommes parties le lendemain pour Alona beach, soit la plage la plus connu de l’ile de Panglao, littéralement collé à l’ile de Bohol, ile en face de Cebu et Mactan. Nous sommes restées à Panglao-Bohol 4 jours et avons chaque jours effectués des excursions, hopings islands et plongée snorkeling. Découverte de Bohol, Chocolate Hills, Tarsier, Balicasag et Virgin island etc.

Anecdote 1 : Nous ne savons pas si c’est particulier à Emirates, mais la lettre i n’existe pas dans leur appareils. Les places passent de h à j. Du coup on a pensé ne pas être à coté lors des vols. Et en fait si. On a checké au retour. Same, pas de lettre i.

Anecdote 2 : Emirates ou Dubai, je sais pas trop, fait ses boarding 1h en avance. Il n’est donc plus étonnant que je me sois planté lors de mon premier passage à Dubai, l’année dernière lors du fail pour le Japon.

Anecdote 3 : Attention au Bangka, ça génère du décibels, j’ai fini sourde d’une oreille pendant plusieurs heures.

Anecdote 4 : le poulet cassé qui chante tous les soirs à 2h du matin … un grand moment ~

Après cette première étape nous avons de Cebu-Mactan pris un vol intérieur pour rejoindre l’ile de Palawan, et précisément, l’archipel des Bacuits soit la fameuse et très connu, El Nido. Il est parfaitement possible de prendre un vol sur la compagnie privé qu’est AirSwift et atterrir à l’aéroport d’El Nido (privé lui aussi). Sinon, vous pouvez prendre n’importe quels vols vers la capitale de Palawan, Puerto Princessa et prendre une navette vers El Nido, navette qui met entre 5 et 6 heures. C’est pas qu’on à un temps limité mais … on a un temps limité. Et 6h dans la chaleur et moiteur des Philippines sur des routes poussiéreuses, ouai, disons le, on avait pas vraiment envie. Nous avons donc atterris à l’aéroport de El Nido et pris un tuktuk pour rejoindre la ville et notre hôtel.

PALAWAN

Nous sommes restées 4 jours sur l’ile de Palawan, hors transfert arrivée et départ. El Nido est connu mondialement pour l’archipel des Bacuits, site le plus photographié et instagrammé au monde. L’archipel se visite via des tours en bateau, nommé très originalement, A, B, C et D.

Le tour A est de loin le plus touristique puisqu’il comprend les sites Small Lagoon et/ou Big Lagoon. Le tour B nous a personnellement assez déçu, et finalement le tour que nous avons de très loin préféré est le tour C, qui fut le premier que nous avons effectué. Plongée scuba, baignade et Kayak sont les activités que nous avons effectués lors de ces différents tours.

Anecdote 1 : Comme dirait Anais, les Philippins d’El Nido sont moins sauvages. Autant à Alona beach on nous hurlait des ordres tel que “put your mask ! look in the water ! turttle ! go go go !”. Autant les gars d’El Nido … et bien. On a la peau couleur perle quoi … je dis ça je dis rien ~ Les tours sont aussi beaucoup plus organisé et franchement, ça fait quand même plaisir.

Anecdote 2 : On était pas préparé pour la couleur de l’eau.

Anecdote 3 : La mousson c’est sympa, courir dans des rues transformés en piscine et être plus que détrempé, ça aurait pu l’être aussi, si j’avais pas eu mon appareil sous mon tshirt à protégé ~

Après Palawan, El Nido, il nous restait notre dernière étape, l’étape chill et relax du voyage. Boracay, ré-ouverte en octobre 2018 et mondialement connu pour sa plage : white beach. Nous avons donc repris un vol intérieur de El Nido vers Caticlan airport, l’aéroport dédié à Boracay.

BORACAY

Nous avons passer les derniers jours de nos vacances à chiller, 3 jours hors transfert.

Anecdote 1: mangoooooooooo shaaaaaaaaaaake

Anecdote 2 : “Yes maaaammmm !” “Good eveniiiiiing” “hello maaaaam”

Nous sommes parties la veille de Boracay pour rejoindre Cebu-Mactan duquel le lendemain nous reprenions notre avion pour la France. Le retour fut très très très long.

Et parce que cette fois je n’ai pas perdu ma caméra “go pro” (qui n’en est pas une).