Reportages – ou comment perdre foi en son espèce

//Reportages – ou comment perdre foi en son espèce

Avertissement :

Merci aux âmes sensibles de NE PAS LIRE PLUS.

Ici se trouve du contenu pouvant heurter les sensibilités et les plus jeunes.
Massacres et maltraitances sont dénoncés par des images, et des mots.

Merci de tenir compte de cet avertissement.


Comme disait Einstein,

Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue.

Force m’est de constater qu’il n’est pas surprenant que l’on soit aussi : Violent – barbare – écoeurant, entre nous : Humains, quand je vois ce que l’on fait à ceux que l’on considère comme des “animaux” …
Pris dans l’autre sens : Comment pouvons nous respecter nos prochains quand nous ne respectons pas la vie, Humaine ou non ?

Bien sûr, ceci ne concerne pas tout le monde, ceux qui se sentent concerné sont bien souvent impuissant face au système mondial et à la passivité des autres, mais le respect de toutes vies, est aussi lié à l’éducation. Et quand je vois ça (ci dessous), je me pose des questions …

Mesdames et messieurs, les images montrés ci dessus sont issus du Danemark.
Pays soit disant évolué : Iles Feroé précisément. Et qu’on me fasse pas chier avec “non mais les iles Feroé c’est pas le Danemark

Les Îles Féroé sont un pays constitutif du Royaume du Danemark, avec le Danemark et le Groenland. Ce territoire est composé de l’archipel subarctique du même nom situé entre la mer de Norvège et l’océan Atlantique nord, à peu près à mi-chemin entre l’Écosse et l’Islande. Les îles ont une superficie de 1 400 km2 et comptent en 2010 un peu moins de 50 000 habitants (appelés Féroïens).

De même que : qui emmerde chaque année les ONG qui se batte contre le Grind au Feroe ? Et bien la marine Danoise. Le Danemark qui a donc ratifié la convention de Genève qui protège les baleines pilotes autrement appelé Globicéphale.
Bref, les parents de ces enfants mérite des claques ! De même que les enfants.

Si on ne leur inculque pas le respect de la vie … Comment voulez-vous qu’ils respectent leurs prochains ??!?
Je ne comprend pas … Ça me brise le coeur, ça me donne envie de vomir, de pleurer, de plus être humaine … bref.

Oh et puis …

AUCUNE TRADITION NE PEUX DÉFENDRE UN MASSACRE, ET QUI PLUS EST AUSSI BARBARE !!

… Parce que j’en ai marre que le Danemark, le Japon et d’autres pays sur des sujets différents que j’évoquerai, invoque ce prétexte bidon. L’esclavage, brûler les soit disant sorcières, clouer des chouettes vivantes au portes pour éloigner le mauvais esprit, les sacrifices humains au dieu. Etc. Tous ça à été aboli au nom de … et bien parce que ça révoltait les gens.

Si cela vous révolte :

Pourquoi cela ne vous révolte t’il pas ?

Parce que ce n’est pas “Humains” ? Et pourtant c’est à ce demander si nous ne l’avons pas perdu, cette humanité …
Bref ! Revenons à nos massacres & maltraitance diverses et variés.

Je vais ici parler de 3 films en particuliers, abordé au passage quelques autres massacres et problèmes, perpétré dans une indifférences mondiale qui fait froid dans le dos. Commençons …


BLACKFISH

Produit en 2013, ce film fait suite à un accident mortel survenu au parc Seaworld impliquant un orque du nom de Tilikum.

Témoignage de dresseurs et analyses de spécialistes, nous permettent de retracer l’histoire de Tilikum, un orque arraché à son milieu naturel & à sa famille, qui vit depuis en captivité ; d’abord à Sealand, puis à Seaworld. Cet orque a tué trois personnes. Mais avant d’accuser l’orque et son tempérament agressif, peut être pouvons nous nous demander : pourquoi en est on arrivé la ?


Mon avis :
Il tiens en un mot, inhumain.

Je ne cache pas que j’ai déjà été au Marineland à Antibes, j’étais et je suis toujours, fasciné par la famille des cétacés.

Je me doutais, un peu, sans en connaître la gravité.
Plus jamais je ne pourrais supporter ou retourner dans un aquarium, un Zoo, un marineland, n’importe quoi qui enferme des animaux en fait. Et même si les Zoo contribue à sensibiliser les gens sur l’existence de tel ou tel animal (version officielle), ça n’en reste pas moins un business où ces derniers demeure captifs et malheureux. Ils ont bon dos de parler de science et de préservation quand au fond, la seule chose qui les intéresse c’est le business et l’argent. Pourquoi enfermé des espèces qui ne sont pas en danger alors ? Bref.

Si j’ai été profondément touché par ce film, j’ai eu la mauvaise idée d’enchaîner avec The Cove …

THE COVE – LA BAIE DE LA HONTE

Après s’être fait connaître dans les années 60 par la série Flipper, l’ex-dresseur de dauphins Ric O’Barry est aujourd’hui un défenseur acharné des cétacés. A Taiji, au Japon, il se mobilise contre le massacre de plusieurs milliers de dauphins par an, perpétré à l’abri des regards. Avec l’équipe de l’Oceanic Preservation Society, O’Barry entreprend de révéler la vérité sur Taiji au monde entier.

Année de sortie : 2009

Mon avis : Si jamais j’avais encore foi en l’humanité après Blackfish … je peux vous assurez qu’à la fin de ce reportage, ce n’était plus le cas.

Parfois j’ai honte d’être blonde,
parfois d’être Française,
quand je pense à Taiji, j’ai honte d’être humaine.

Il m’est impossible de comprendre les raisons qui pousse à un tel massacre.
Je ne comprend pas non plus pourquoi personnes à grande échelle ne fait rien,
je ne comprend pas … pourquoi ?

Ah … le Japon ! Archipel de légende qui mélange société moderne et ancestrale.
Mais pays barbares aux traditions désuètes également. Ce qui se passe au Japon à Taiji, et d’autres choses, me laisse un goût très amer du Japon et me partage fortement sur ce pays, que mine de rien j’aimerais visiter. Mais Taiji me fait VRAIMENT vomir.

Rien et je dis bien RIEN ! Ne justifie ce qu’ils font.
On condamne les crime de guerre perpétré sur les humains, et les boucheries sur les “animaux” alors ?
Bref.

SHARKWATER

Depuis l’enfance, Rob Stewart se passionne pour les requins. À tel point qu’il est devenu biologiste et photographe sous-marin afin de pouvoir nager avec eux et déconstruire le mythe du requin mangeur d’hommes. (cf : il est décédé le 31 janvier 2017 lors d’une plongée). Du Costa-Rica aux Îles Galapagos en passant par le Guatemala, Stewart et l’équipage de l’activiste des mers Paul Watson tentent de dénoncer et de mettre en échec les braconniers à la solde de mafias asiatiques soutenues par des gouvernements corrompus. Il y va de l’équilibre écologique de la planète.

Année de sortie : 2007


Mon avis :
J’ai envie de vomir …

J’aime l’océan et ses merveilles. Je suis plongeuses. Le requin est une espèce voûte clef, base de la chaîne alimentaire des océans, s’ils meurent : les océans meurent. Si les océans meurent : nous mourrons. Pourquoi personne ne le comprend ? Pourquoi entretenir un mythe de requin tueur … je ne remercie vraiment pas Spielberg !

Moins porté sur les mers et océans, mais tout aussi intéressant et ABSOLUMENT a voir, il y a aussi :

EARTHLINGS

Réalisé à partir de caméras cachées et d’images jamais vues auparavant, Earthlings exhibe les pratiques quotidiennes de certaines des plus grandes industries du monde, toutes reposant sur l’exploitation des animaux.

Le film est divisé en cinq parties, chacune présentant une des facettes de l’exploitation animale.

Première partie : Animaux domestiques
Deuxième partie : Nourriture
Troisième partie : Vêtements
Quatrième partie : Divertissement
Cinquième partie : Science

Année de sortie : 2005

BEFORE THE FLOOD

Film de Dicaprio qui décrit de manière informative et captivante la façon dont la société peut empêcher la disparition des espèces en voie d’extinction, d’écosystèmes et de communautés autochtones à travers le monde.

Le public découvrira des preuves visuelles de l’aggravation de la crise environnementale, qui inflige des dégâts irréversibles à des paysages immaculés, du Groenland à l’Indonésie, remettant en cause l’équilibre du climat et précipitant l’extinction des espèces animales. Dévoilé avant l’élection présidentielle américaine, le documentaire vise à avertir les citoyens et à les inviter à voter pour des dirigeants qui font du climat une priorité, tout en proposant des solutions réalisables et pratiques pour sauver la planète.

Année de sortie : 2016


Ce que je retiens de tous ça ?
C’est que l’Humanité va a sa perte si elle ne se réveille pas car nous détruisons notre écosystème à une vitesse affolante. D’ailleurs il a été officialisé que nous sommes rentrés (dans une indifférence générale), dans la 6ème extinction massive qui a pour origine : l’être Humains.
Huile de Palme ? Viande ? Surpêche ? Chalutage en eau profonde ? Pêche électrique ? Corrida ? Pétrole ? Gaz de Schiste ? Déforestation ? Massacre des baleines ? Trophée de chasse et chasse pour le sport ? J’ai 10 000 sujets et tous sont à déprimer.
Bref, personnellement j’ai perdu foi en l’humanité.

2018-01-13T19:36:44+00:00

About the Author:

Lectrice | Photographe | Globe trotteuse | Trucs de fille | Fan invertébrée des animaux | Monteuse vidéo | & Comparse châtain d’une Comparse blonde <3

Leave a Reply